Drapeau allemand Quatre supporteurs du FC Metz avaient été arrêtés et interdits de stade pour avoir déployé une bannière « Gegen Nazis » (« Contre les nazis » en allemand) avec un poing écrasant une croix gammée. Jeudi dernier, ils ont été relaxés et déclarés non coupables ; ils recevront par ailleurs une compensation de l’État français.

 

Les quatre supporteurs sont membres de Horda Frénétik, un groupe de supporteurs fondé en 1997 connu pour son engagement contre le racisme et la discrimination dans le football. Le 27 janvier 2011, quatre mois après leur arrestation au cours d’un match à domicile le 22 octobre 2010, les quatre supporteurs passaient en jugement au tribunal de Metz.

Environ 45 personnes se sont massées dans la petite salle en solidarité avec les supporteurs. En plus de leurs amis et de leur famille, ils ont pu compter sur le soutien de deux membres du groupe de supporteurs norvégien Klanen de Valerenga, qui avaient répondu à l'appel au soutien du FSE. Ils ont fait le déplacement d’Oslo, accompagnés de la coordinatrice de la FSE, Daniela Wurbs. Ce procès a attiré plusieurs journalistes et équipes TV locales et nationales qui attendaient le verdict avec impatience.

Ce public et les accusés ont entendu l’acte d’accusation lu par le juge : la police française a arrêté les supporteurs après le match à domicile de leur équipe du 22 octobre 2010, et selon le responsable de la sécurité du FC Metz, les quatre jeunes hommes se sont rendus coupables d'avoir, selon le code pénal français, « introduit, porté ou exhibé dans une enceinte sportive des insignes, signes ou symboles rappelant une idéologie raciste ou xénophobe, en l'espèce une croix gammée ». La police avait également déclaré que le mot « GEGEN » (« contre » en allemand) qui apparaissait sur la bannière était une abréviation utilisée pour un autre groupe de supporteurs du FC Metz, « Génération Grenat », connu pour son penchant très à droite.

Cet argument étrange a été immédiatement balayé par l'avocat des quatre membres de la Horda, Me Raphaël-Anthony Chaya qui a ouvert son plaidoyer en pliant plusieurs fois la bannière et se demandant rhétoriquement comment le mot GE-GEN pouvait être considéré comme une abréviation d’un groupe appelé GEnération-GREnat.... même pour des agents de police ne parlant pas allemand.

Il a poursuit son intervention passionnée en explorant la question de l’engagement de jeunes militants contre le racisme et le fascisme dans la société et dans les stades en France, ainsi que du soutien qui pourrait et devrait leur être accordé, notamment par l’État français. Me Chaya a souligné que ce procèsSupporters de Valerenga de Norvege pourrait définir la manière dont la France est perçue dans les autres pays dans ce combat. Pour appuyer son argument et démontrer l’impact international de ce cas, l’avocat a également utilisé des déclarations et l’expertise fournies par le FSE et par la LICRA, membre du réseau FARE, sur l’utilisation du symbole dans d’autres pays, tout en mentionnant la présence de membres du FSE dans la salle du tribunal.

Après une délibération relativement courte suite au plaidoyer de Me Chaya, le juge a annoncé que les quatre supporteurs étaient relaxés et qu’ils recevraient par ailleurs une modeste compensation de l’État français.

L’indemnisation est symbolique, mais l’important pour les supporteurs étaient d’avoir été déclarés innocents. Le FSE considère cette décision de justice comme très importante pour tous les supporteurs qui luttent contre le racisme et la discrimination dans le football, que ce soit en France ou ailleurs ! La lutte contre la discrimination n’est pas un crime !

Nous tenons par ailleurs à remercier chaleureusement les deux membres de Klanen qui se sont rendus à Metz, ainsi que tous les membres du FSE et tous les amateurs de football d’Europe qui ont apporté leur soutien à ces supporteurs et fait preuve de solidarité !

Vous trouverez ci-dessous des liens supplémentaires vers des articles de presse sur ce dossier.

Contact

Football Supporters Europe eV

Koordinationsbüro

Postfach 30 62 18
20328 Hamburg
Germany

Tel.: +49 40 370 877 51
Fax: +49 40 370 877 50
Email: info@fanseurope.org

Mentions légales